Gâteau au manioc

Semaine food, 3ème recette

So today, on se retrouve autour d’un de mes (et pas que moi) gâteaux préférés : le gâteau au manioc (bánh khoai mì nướng)
La recette est d’une simplicité et la saveur addictive ! Je ne connaissais pas le manioc avant que mon chéri m’explique au début de notre histoire comment il était « trop fort » en cuisine 🙂

C’est quoi le manioc ?

Originaire d’Amérique du Sud, le manioc a été introduit en Afrique au XIXème siècle via le trafic d’esclaves. Il est aujourd’hui cultivé dans les régions tropicales et subtropicales, en Afrique, en Amérique du Sud et Amérique centrale, en Asie, et ses racines constituent la base alimentaire de nombreux peuples. Ses tubercules font entre 30 et 50 cm de long et entre 5 et 10 cm de diamètre. Ils affichent une chair blanche et une écorce brune. A noter, il existe deux variétés de manioc :

  • Le manioc  doux : c’est la racine comestible
  • Le manioc amer : très cultivé, il est cependant toxique, et ne peut pas être consommé sans un traitement préalable.

On appelle tapioca la fécule de manioc amer que l’on utilise pour épaissir les soupes, les flans…

manioc

Pour notre recette du jour, je vais utiliser du manioc râpé surgelé. Je le trouve dans les épiceries et supermarchés asiatiques qui se trouvent autour de chez moi. On peut également en trouver dans certaines épiceries exotiques.

Je n’ai malheureusement pas trouvé d’eshop en ligne pour ce type de produit. On peut râper soi-même une racine pour obtenir le même résultat… (variante de ma recette trouvée sur le net ici avec du manioc frais)

Manioc3

 

La recette est donc très simple :

  • 1 paquet de manioc râpé décongelé (454g)
  • 180 à 200g de sucre blanc selon vos goûts
  • 1 petite boite de lait de coco (165ml)
  • 2 oeufs (3 si petits)
  • 1 sachet de sucre vanillé
  • 1 pincée de sel

Manioc2

Mélangez tous les ingrédients et versez dans un moule siliconé ou autre moule préalablement beurré.

Manioc4
Mettre au four pour 45mn à 200°C (on vérifie la cuisson comme un gâteau normal avec un couteau)

Manioc6

A demain ❤

Pour m’écrire : dragon3trinity@gmail.com
Retrouvez-moi également sur :

Instagram, Twitter, Google+, Hellocoton

Soupe Phở – version simplifiée

Une recette simplifiée du célèbre Phở ?

Commençons déjà par une petite explication pour ceux/celles qui ne connaissent pas ce plat 😉

Extrait Wikipédia :
Le phở (prononcé presque comme « feu »), ou soupe tonkinoise, est le plat national vietnamien par lequel débute toute journée et qui peut se consommer à tout moment de la journée.
Les origines du phở ne sont pas définies avec certitude. C’est une recette de la région de Tan Dinh au Nord du Viêt Nam. Ce qui est sûr est que le phở est consommé de façon très différente au Nord et au Sud : au Nord, le bouillon est roi, alors que le phở du Sud présente plus de garnitures (herbes aromatiques, oignon émincé au vinaigre).

Voilà !

Mon homme (vietnamien :-)) lui m’a toujours expliqué que les Français (je te renvoie à tes cours d’histoire) avaient adapté le pot-au-feu avec les ingrédients à leurs dispositions au Việt Nam.
Les premières étapes de la vraie recette sont en effet très semblables.

Original-Rezept für Pho Bo Saigon | asiastreetfood

Mais aujourd’hui, je vais vous expliquer comment réaliser plus simplement cette soupe.
La vraie recette nécessite quelques heures (je vous la détaillerai dans un autre épisode)

Recette pour 4 bols (moins de 30 minutes) :

On commence par préparer individuellement chaque ingrédient pour le montage final !

Dans une casserole d’eau bouillante, cuire 200g de boulettes de bœuf (bò vò viên đặc biệt) coupées en 2 pendant 3 minutes et les réserverP1000564

 

 

Dans une casserole d’eau bouillante + un trait d’une huile neutre, cuire 200g pâtes de riz fraîches (bánh phở) pendant 2 minutes (pas plus), les passer sous eau froide 2 minutes pour stopper la cuisson et les réserver

P1000563

P1000569

Couper ensuite en très fines lanières 250g de bœuf (rond de TG, aiguillette, merlan, poire…)
C’est plus simple quand la viande est congelée 😉 car le but est d’atteindre l’épaisseur du carpaccio

Émincer maintenant de la ciboule à votre convenance et la moitié d’un oignon
Réserver l’autre moitié

Laver quelques branches de basilic thaï et couper en 4 deux citrons verts
Vous aurez également besoin de quelques petits piments rouges (facultatif)

P1000566

On s’attaque maintenant au bouillon !

Dans une casserole d’eau bouillante (l’équivalent de vos 4 bols), incorporer un cube de bouillon de bœuf, un cube de Phở (préparation condensée), 8 belles c.a.s. de nước mắm, la moitié d’oignon et poivrer. 
Pour plus de goût, ajouter dans une boule pour infuser du gingembre frais coupé en petits morceaux, de la coriandre en grains, de la cardamome noire, du poivre, de la cannelle et de la badiane.  

P1000570      P1000572

Pendant que le bouillon infuse à gros bouillons, préparer vos bols en incorporant une poignée de pâtes de riz, quelques tranches de bœuf cru et quelques boulettes de bœuf

Incorporer 2/3 louches de bouillon dans les bols et reverser ce bouillon dans la casserole
Le but est de précuire le bœuf et préchauffer le tout
Sans cette étape, votre soupe sera très vite froide et le bœuf mi-cuit

Parsemez votre bol de ciboule et d’oignon émincés en attendant la reprise d’ébullition du bouillon
Recouvrez les ingrédients avec le bouillon et crier « A table » !!!

P1000577Les finitions se font selon vos goûts :

presser un ou deux morceaux de citron vert dans votre bol,
déchirer quelques feuilles de basilic thaï (pour libérer les saveurs),
ajouter de la sauce chili ou du piment,
ajouter de la sauce Hoisin (sauce barbecue chinoise)

Excellente dégustation 🙂

Les explications peuvent paraître longues mais cette recette est rapide à réaliser

*Cette recette est une adaptation personnelle
d’une recette savoureuse mais très longue*

Pour m’écrire : dragon3trinity@gmail.com
Retrouvez-moi également sur :
Instagram, Twitter